Espace

Un dragon à la mer !

Regardez bien cette photo: elle marque le début d’une nouvelle ère. Ce matin, à 8h42, heure locale, soutenue par trois parachutes, la capsule spatiale Dragon a réussit son amerrissage au large des côtes américaines, dans le Pacifique. Elle revenait d’une mission de ravitaillement de la Station Spatiale internationale.

Des capsules spatiales il en tombe autant que des flocons un mois de décembre en Finlande, certes, mais celle-ci a une particularité : elle est privée. Pas de Nasa (l’agence spatiale américaine) ou d’Esa (l’européenne) derrière elle. Elle a été conçue, fabriquée et lancée par la compagnie SpaceX. C’est donc le coup d’envoi des vols spatiaux privés et du tourisme spatial (Une autre entreprise, Virgin galactic, est aussi dans la course).

Milliardaire qui développe des engins volants super high-tech, le patron de SpaceX, Elon Musk, a été surnommé le Tony Stark du monde réel. Et c’est vrai qu’il soigne son image de personnage de science-fiction ! Il développe actuellement des vols touristiques pour l’espace et espère bien un jour envoyez des voyageurs visiter Mars, et même la coloniser ! Il a même avancé un prix pour le billet: « Atterrissage sur Mars, un billet aller-retour pour un demi-million de dollars. Ça peut se faire. » A-t-il ainsi déclaré à la BBC.

Quand? Mystère. Mais sans doute dans un petit moment : rappelons que 500 000 dollars (environ 400 000 euros) c’est à peu près la somme payée par la Nasa pour envoyer une personne jusqu’à la Station spatiale internationale qui se trouve jamais à plus de 410 km de la Terre.